Rejoignez-nous : Recherchez :
  • Accueil

FMC et EPP, état du dossier

La réforme de la formation professionnelle continue, si elle n’est pas contestable pour ses objectifs premiers ( l’amélioration de nos pratiques pour le bénéfice des patients avant toute chose…) va poser aux médecins salariés et à leurs employeurs des problèmes non résolus à ce jour par les décideurs lors de sa mise en place…

2006 une nouvelle équipe, 2007 un nouveau site !

par Eric May

Le site internet de l’USMCS est enfin réactivé !

Bienvenue à tous !

Comme promis dans le 151ème numéro de notre revue « Le nouveau centre de santé », c’est avec ce site, outil de communication et d’information que désormais l’USMCS s’engage à poursuivre son action pour la défense des médecins de centres de santé et la promotion de la médecine sociale. Il devra aussi devenir un vecteur de diffusion des idées innovantes du monde de la santé et d’échanges permanents entre tous ses acteurs.

Première convention pour les centres de santé

Professionnels : le débat s’installe à travers la France [1]

 

 

Une assemblée attentive s’est tenue le 4 février dernier à Paris.

Le temps est terminé où un accord pouvait encore s’écrire dans des bureaux feutrés sans la participation des professionnels. Voici venu le moment de passer aux travaux pratiques sur le terrain. C’est au tour des professionnels des centres de santé de prendre la parole pour examiner au cas par cas avec les usagers et les élus les conditions éventuelles d’application.

Les critiques de l’ordre des médecins

La discrimination envers les patients. « La continuité des soins,, la prévention, le plan de soins pour les malades en ALD, l’écoute et le dialogue, l’accès à des campagnes de dépistage » seraient réservés aux patients ayant choisi le système optionnel, il s’agit d’une « discrimination ». C’est ce qu’a écrit le président du Conseil national de l’ordre des médecins dans une lettre adressée au Ministre de la santé le 13 décembre dernier. Selon l’Ordre il apparaît également que « les patients peuvent entrer dans l’option conventionnelle sans en avoir fait le choix explicite (…) or cette adhésion a une portée pratique : le patient ne peut plus consulter de médecins de son choix, qu’ils soient généralistes ou spécialistes ». L’Ordre relève également que « l’évocation d’un dossier médical de synthèse n’est pas claire ». En conclusion le Conseil national « entend rappeler à l’ensemble des médecins de centres de santé qu’ils doivent exercer leur activité médicale (…) conformément aux règles de leur déontologie médicale quels que soient les termes de l’accord national. » Un appel à la résistance, en quelque sorte (lire le texte intégral dans notre sélection de textes officiels). On attend l’avis du Ministre de la santé.

Préserver la confidentialité du dossier médical

first-aid-kit-icon-512x512

Nouvelles questions soulevées par l’accord national paru au JO du 19 Avril 2003 [1]

L’article L 315-1-V du code de la sécurité sociale, adopté au sein de la Loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades stipule que « les praticiens conseils du service du contrôle médical (…) n’ont accès aux données de santé à caractère personnel que si elles sont strictement nécessaires à l’exercice de leurs missions, dans le respect du secret médical. »

Show Buttons
Hide Buttons
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com